• Laurent

Guide du mixage, quatrième chapitre, eq dynamique.

Mis à jour : avr. 16


Bonjour, aujourd'hui nous allons entamer le quatrième chapitre du guide du mixage, pour ceux qui n'auraient pas lu les précédents chapitres, voici les liens : Premier chapitre, gain staging. Deuxième chapitre, l'égalisation. Troisième chapitre, la compression. Nous avons abordé ensemble l'utilité des EQ et des compresseurs, maintenant nous allons voir un merveilleux outil qui combine les deux, que l'on appelle : égaliseur dynamique ou "dynamic eq". Pour moi c'est un outil fabuleux, mais je tiens quand même à vous préciser pour ceux qui démarrent dans le mixage, qu'il n'est pas essentiel d'utiliser cet outil pour arriver à faire un bon mix. C'est le genre de traitement, qui avec des réglages fins, va venir arrondir les angles de certains détails et nettoyer encore plus certaines pistes de manière très subtils, mais cela ne veut pas forcément dire que j'en utilise sur tous mes projets. Mais je pense que c'est le genre de petit détail qui peut faire la différence entre un mix amateurs et un mix professionel. Etape 5 : Les eq dynamiques Il y a parfois des cas de figure ou les eq et les compresseurs ne suffisent pas pour corriger une piste comme on le souhaite, c'est à ce moment-là que les eq dynamiques peuvent nous aider. L'eq dynamique fonctionne exactement comme un compresseur à la différence que celui-ci ne va compresser qu'une seule zone de fréquence au lieu de compresser tout le spectre du signal traité. On peut également le voir comme un eq automatisé. Exemple 1 Prenez par exemple le cas d'un chanteur qui va s'éloigner légèrement du micro lorsqu'il pousse un plus, cela peut être pratique en terme de niveau, puisqu'il y aura moins d'écart de dynamique, donc peut-être moins besoin de compresser sa voix d'une manière générale, par contre au niveau du timbre, cela peut être vraiment compliqué à gérer. Un micro ne sonne pas de la même manière suivant la distance avec la source, c'est ce que l'on appelle l'effet de proximité. Lorsque l'on chante proche du micro, l'effet de proximité va venir booster les fréquences graves (disons autour des 100/200 hz) et aussi booster les sifflantes (plutôt autour des 5-10 Khz). Ces fréquences la peuvent se révéler très gênantes, mais étant donné qu'elles ne seront pas là en permanence, un eq traditionnel ne serait pas adapté, il faudra donc utiliser un eq dynamique. Personnellement avant j'utilisais essentiellement le Waves C6 mais depuis que je suis passé chez UAD j'utilise également le Sonnox Oxford Dynamic Eq. Voyons ensemble le résultat d'un eq dynamique sur une prise de voix. Pour cet exemple j'ai utilisé le plugin Sonnox Oxford Dynamic EQ.

Dans cet exemple j'ai fait 3 points : - Un point à 200 Hz pour contrôler le bas mid - Un point à 10 kHz pour contrôler les sifflantes - Un point à 5 kHz en shelves pour contrôler tout le haut du spectre On entend bien qu'avec l'eq dynamique enclenché, le bas du spectre et les sifflantes sont contrôlés et ainsi l'équilibre tonal de la voix est plus stable. Exemple 2 Voyons maintenant un deuxième cas de figue, l'utilisation d'un eq dynamique pour éviter des effets de masques fréquentiels. Certaines sources peuvent être focalisées sur des plages de fréquences communes, comme par exemple le kick et la basse, ou encore la voix et les cuivres. Dans ce cas il peut être utile d'utiliser un eq dynamique sur votre groupe cuivre centré autour des 3 Khz, et mettre en side-chain votre piste voix, ainsi le haut-médium des cuivres sera calmé quand le chant est présent, et une fois que le chanteur s'arrête, l'eq dynamique ne compresse plus le médium, les cuivres peuvent ainsi prendre la place du lead. Voyons ensemble le résultat d'un eq dynamique sur une pistes de basse avec le kick en sidechain. Pour cet exemple j'ai utilisé le plugin Waves C6 side chain.

Dans cet exemple j'ai fait un point à 60 Hz, la fréquence dominante du kick et qui est également une fréquence commune avec la basse, j'ai activé en sidechain la piste de kick, on étend bien qu'avec l'eq dynamique activé, la basse ne gêne plus le kick, et quand le kick s'arrête elle peut prendre toute la place du bas du spectre. Exemple 3 Un autre cas de figure ou l'eq dynamique peut s'avérer très utile c'est en mastering ou en pré mastering, si par exemple sur un moment du titre plusieurs sources sonores s'expriment sur une plage de fréquences communes, cela peut créer un surplus d'énergie dans cette zone et déséquilibrer la balance tonale générale du titre, un eq dynamique sur le bus master permettra de calmer ce surplus d'énergie dans cette zone précise et seulement à ce moment précis. Voyons ensemble le résultat d'un eq dynamique sur un bus master. Pour cet exemple j'ai utilisé le plugin Waves C6.

J'ai remarqué lorsque j'ai mixé ce morceau, qu'a un moment bien précis du morceau, le chant s'arrête et les deux guitares électriques prennent vraiment la place du lead en jouant le riff principal. Cela est artistiquement intéressant, par contre cela provoque une bosse autour des 2,5 khz dans le mix et change légèrement la balance tonale de mon mix par rapport aux autres passages. C'est pourquoi j'ai mix ce point d'eq dynamique sur mon mix, mais celui-ci est très lent et très léger (2 db de réduction). On entend bien qu'une fois qu'il est activé, le médium rentre dans le mix et évite de prendre trop de place. Au-delà de ces exemples comment savoir quand est-ce-que l'on a besoin d'un eq dynamique ? La réponse est simple, lorsque vous faites un eq et que cette eq ne marche pas tout le long du morceau, peut-être qu'un eq dynamique s'avère judicieux. Les eq dynamiques sont souvent utiles sur les voix par ce que la réponse tonale d'une voix peut énormément varier à l'intérieur même d'un morceau, par exemple entre le couplet et le refrain, le chanteur ne chante pas avec la même intention et la même énergie, ainsi le grain de sa voix peut changer du tout au tout et dans ce cas-là l'eq dynamique peut nous permettre de réduire ces écarts de réponse tonale, afin de linéariser le rendu de la voix sur l'ensemble du titre. Comment régler un eq dynamique ? Avant toute chose n'ouvrez surtout pas un eq dynamique sans avoir déterminé avec certitude que vous en avez besoin ! Prenons comme exemple le cas ou vous avez un surplus de grave par intermittence sur votre prise de voix. C'est-à-dire qu'a certains moments du morceau le grave de la voix est gênant et brouille l'intelligibilité du texte. 1) Insérez votre plugin d'eq dynamique dans votre chaine, prenez le gain de votre point n°1, augmentez le niveau de 3db, ensuite à l'aide du réglage de la fréquence, faites un balayage pour aller chercher la zone concernée, une fois cette zone trouvée, baisser votre gain jusqu'à obtenir la correction souhaitée, vous avez ainsi trouvé la fréquence centrale de votre point d'eq dynamique et le niveau max de compression que vous avez besoin, ce qu'on appelle aussi le "range". Si le résultat est par exemple fréquence de 220 hz et gain de -1,4 db, cela veut dire que vous avez besoin dans ce cas précis de compresser votre piste de 1,4 db à 200 hz. 2) Pour ce faire, remettre le gain a 0db, réglez votre range à -1,4db, et commencer à baisser le seuil doucement, vous allez entendre et apercevoir que l'eq dynamique compresse le 200 hz quand le signal de cette fréquence la passe au-dessus du seuil. Prenez le temps de trouver le bon réglage du seuil, c'est un paramètre extrêmement important et sensible. 3) Ensuite vous avez la possibilité d'ajuster les réglages de temps d'attaque et de release comme sur un compresseur classique, personnellement je vous conseille d'utiliser des réglages plutôt rapides dans le haut du spectre, et des réglages plus lents dans le bas du spectre. 4) Une fois vos réglages de temps réglés prenez le temps de retoucher votre seuil et votre range pour affiner l'ensemble des paramètres puisqu'ils interagissent les uns avec les autres. 5) Une fois vos réglages terminés, comme pour tous les traitements, écouter avec et sans traitement afin de voir si cet outil vous a vraiment apporté quelque chose ou si au contraire vous venez de dégrader le signal. Essayer aussi d'écouter si votre eq dynamique n'est pas en train de travailler à des moments où vous n'en avez pas besoin, si c'est le cas, refaite vos réglages, remonter peut-être un peu le seuil. Un dernier conseil, essayer de compresser vos points de maximus 2 ou 3 db, sinon vous risquez de vraiment dénaturer le signal, les eq dynamiques sont là pour faire des réglages subtils. Voilà j'espère que mes explications étaient claires, n'hésitez pas si vous avez des questions et surtout prenez le temps de pratiquer et d'écouter l'avant/après via le bouton by-pass. Le prochain article nous verrons ensemble l'utilisation des réverbs. Bonne journée ! Laurent Cinquième chapitre, la réverbe.

  • Facebook Homely Records
  • Instagram Homely Records
©2020 by Homely Records Studio.