• Laurent

Welcome to Las Vegas !

Mis à jour : avr. 2



Aujourd'hui je vous propose de vous parler de mon dernier voyage ou j'ai eu la chance d'aller travailler à Las Vegas. Cela fait maintenant 8 ans que j'ai la chance de faire le son pour le groupe de funk lyonnais "Charlie and The Soap Opera", pour ceux qui ne connaissent pas ce groupe voila une petite biographie :

Nous sommes à Lyon en janvier 2011, lorsque le pianiste, chanteur et compositeur Rémi Tchangodeï (alias Charlie) décide de monter une formation. Il fait alors appel à de vieux amis et écume les cafés-concerts de Lyon, où il rencontre des musiciens lors de Jam-sessions.

Fasciné par les grandes icônes de la musique Soul/Funk depuis sa plus tendre enfance, Charlie, personnage excentrique au chapeau haut de forme, orchestre son propre Soap Opera. Passant du piano au-devant de la scène, d’une histoire d’amour au récit d’un aléa de la vie. Lui et ses acolytes nous plongent dans l’univers dense et chaleureux d’une Soul survoltée, tantôt rageuse, tantôt mélancolique.

Site internet du groupe Avec ce groupe nous avions participé au Montreux Jazz Festival et c'est ce soir-là que nous avons été repérés par un producteur américain qui a décidé de nous faire jouer à Las Vegas. Lorsqu'il nous a parlé de son projet j'étais personnellement un peu sceptique, surtout à l'idée de partir aussi loin pour seulement un seul concert (pas terrible niveau bilan carbone et fatigue). Il a cependant su nous convaincre lorsqu'il nous a donné le nom de la salle où nous devrions jouer : Le Mandalay Bay Event Center

Cette salle est vraiment impressionnante puisqu'elle dispose d'une jauge de 12 000 personnes, pour vous donner un ordre d'idée c'est presque aussi grand que la Halle Tony Garnier de Lyon.Cet argument était de taille, surtout que pour l'instant notre record était de 6 000 personnes pour la première partie de Caravan Palace et 5 000 personnes pour la première partie de Mika. Deuxième argument plutôt intéressant, nous serons logés pendant toute la durée du séjour à l'hôtel Luxor qui est accessible à pied depuis la salle de concerts.

Construit sur le thème de l'Égypte antique, l'hôtel doit son nom à la ville de Louxor (anciennement Thèbes). La partie principale est une pyramide de 106 mètres de haut (en comparaison, la Pyramide de Khéops mesure 137 m) et l'entrée se fait à travers une immense reproduction du Sphinx de Gizeh. Le décor comporte d'autres éléments rappelant l'Égypte, notamment des obélisques et des statues de dieux.

L'hôtel Luxor compte 4 407 chambres réparties sur 30 étages dans la pyramide et sur 22 étages dans les deux tours extérieures qui ont été rajoutées en 2001. Il occupe ainsi la 4e place au classement des hôtels les plus grands au monde.

Parlons un peu technique maintenant, la salle a été équipée entièrement pour l'événement par la société PRG, beaucoup de techniciens étaient sollicité pour réaliser au mieux les deux jours de spectacles. La diffusion était assurée par un système son composé de 100 enceintes de la marque Meyer Sound réparti sur 6 grappes de son, deux en façade pointé vers la fosse, deux autres en façade dirigées vers les gradins et deux autres en rappels positionnés à la fin de la fosse pour arroser le dernier tiers de la salle. Le système était assez impressionnant mais la salle est tellement grande qu'il fallait bien ça, surtout que cette salle dispose d'une très mauvaise acoustique à cause de ses dimensions, la solution du Line Array permet donc d'avoir un système son très directif afin d'arroser uniquement les zones ou il y a du public.

Concernant la régie, elle était composée d'une console son Yamaha CL5 en face et une autre en retour, c'est une console que je connais très bien et sur laquelle j'avais été accueilli peu de temps auparavant avec le même spectacle, en effet en septembre nous avions réalisé un concert sur la place Bellecour pour le lancement du "Petit Paumé" et j'avais mixé avec la même console. Lors de ce concert j'avais récupéré mon show sur une clé USB, et j'ai pu charger ce show dans la console à Las Vegas pour avoir une base de travail sur laquelle je pouvais commencer mes balances afin de gagner un maximum de temps puisque nous avons eu seulement 1 heure pour faire les balances.

Ce voyage était une bonne expérience pour nous puisque c'était la première fois que l'on se produisait aux États-Unis et dans des conditions aussi impressionnantes. Personnellement j'avais un peu de pression avant de commencer les balances, surtout un peu peur de ne pas arriver à faire un son propre dans une salle aussi grande, mais j'ai eu la chance d'être accueilli par un régisseur son extrêmement compétent, qui a su me mettre à l'aise dés de le début en me permettant d'insérer mon show sur clef USB la veille pour tester si tout fonctionnait bien.

Les musiciens eux étaient un peu stressés par rapport au fait de jouer sur des instruments qui étaient loués, puisqu'il nous était impossible de venir de France avec tout notre backline, mais l'organisateur a su louer tout le matériel qu'on avait demandé. Comme on peut le voir sur cette vidéo, la seule chose qu'on a du faire c'est ré-accorder la batterie dont les peaux étaient neuves. En dehors de notre prestation nous avons pu rester quelques jours sur place, ce qui nous a permis de tournée ce magnifique clip sur un morceau que j'ai enregistré, mixé et masteriser dans mon studio.

Voilà j'espère que cet article vous a plu, n'hésitez pas à me poser des questions sur mon voyage en commentaire. Je vous laisse avec une belle image du Grand Canyon Bonne semaine à tous ! Laurent

  • Facebook Homely Records
  • Instagram Homely Records
©2020 by Homely Records Studio.